Sobre nosotros

Accueil > Aspects émotionnels > 14 jours à attendre

14 jours à attendre

749
0

Article de Kate Brian, journaliste et auteur de 4 livres sur la maternité et la fertilité

14 jours à attendre

Avant de commencer un traitement de procréation médicalement assistée, les gens croient que le plus difficile est tout ce qui a trait aux aspects médicaux: injections, médicaments à prendre, visites à la clinique… Mais le plus difficile à supporter finalement, ce sont les hauts et les bas émotionnels ressentis pendant le traitement, et plus particulièrement pendant les deux semaines d’attente après le transfert embryonnaire, jusqu’au moment où vous savez si vous êtes enceinte: cela veut dire 14 jours d’attente.

Si cela fait un certain temps que vous essayez d’être enceinte sans y parvenir, attendre pendant deux semaines avant de savoir si le traitement a fonctionné semble interminable. Vos médecins vous font des recommandations sur ce que vous devez éviter de faire pendant les deux semaines d’attente, mais tout se résume au simple bon sens car il est peu probable que vous fassiez quelque chose qui diminue les chances de grossesse. Il est possible que des activités faisant partie de votre vie quotidienne vous paraissent soudain une menace pouvant influencer le résultat et que vous ayez l’impression que le mieux serait de vous mettre sous globe ou d’aller vous coucher. Rassurez-vous: plusieurs études vont à l’encontre de la croyance qu’il est bon de garder le repos après un transfert embryonnaire.

Que pouvez-vous faire pour faciliter cette attente?

• Alimentez-vous de manière saine et équilibrée ces jours-là, en évitant la malbouffe, ce qui aidera à vous sentir mieux. Avec un apport de vitamines et de substances nutritives dont le corps a besoin, vous arriverez à un plus grand bien-être.

• Si vous avez dit à votre famille et à vos amis que vous suivez un traitement, cela peut aider de limiter le nombre de personnes qui savent exactement quand vous commencez et quand vous êtes en période d’attente du résultat. Sachez qu’il peut être pesant que plusieurs personnes de votre entourage vous demandent s’il y a du nouveau.

• S’occuper est un facteur clé pour faire face aux 14 jours d’attente. Pour de nombreuses femmes, travailler et mener une vie aussi normale que possible les aide car elles peuvent se concentrer sur autre chose. En revanche, d’autres préfèrent ne pas travailler pendant cette période… Si vous choisissez cette option, nous vous recommandons d’avoir des occupations si vous restez chez vous: Rester assise à vous demander si le traitement a fonctionné peut se révéler plus stressant que d’aller au bureau!

• Assurez-vous de sortir et de faire de l’exercice. Vous n’aurez peut-être pas envie de courir un marathon, mais vous promener dans le parc ou à l’air libre vous aidera à souffler un peu.

• S’il y a des occupations qui vous aident à vous détendre, c’est le moment de vous y mettre, que ce soit la méditation, une manucure ou regarder des comédies à la télé.

• Il est facile de se laisser obséder par les symptômes de grossesse pendant les 14 jours d’attente, mais n’oubliez pas que la plupart des femmes n’en ressentent aucun –comme des nausées matinales- jusque plus tard. N’avoir aucun symptôme ne veut pas dire que le traitement n’a pas fonctionné.

• Essayez d’éviter la tentation de faire des tests de grossesse pendant ces jours-là. Ces tests sont très exacts s’ils sont utilisés au moment adéquat, mais s’ils sont réalisés trop tôt leur résultat peut être incorrect.

• Dorlotez-vous. Achetez le dernier livre ou DVD, recherchez vos magazines préférés, allez au cinéma ou au théâtre, trouvez le temps de jouer du piano tous les jours, de chanter ou occupez-vous de vos plantes. Les choses qui nous rendent heureuses sont différentes pour chacune d’entre nous, mais les 14 jours d’attente seront moins stressants si vous occupez votre temps libre en faisant ce qui vous plaît le mieux.

Kate Brian
Journaliste et écrivain

Kate Brian est journaliste, écrivain et auteur de quatre livres sur la maternité et la fertilité, dont The Complete Guide to IVF (Guide Complet de la fécondation in vitro). Après avoir elle-même suivi un traitement de fécondation in vitro, Kate a commencé à écrire sur l’infertilité du point de vue des patientes.

À l’heure actuelle, Kate collabore avec plusieurs médias comme experte en fertilité et publie son propre blog, où elle fournit les dernières actualités et opinions sur des thèmes en rapport avec la fertilité, ainsi que des conseils utiles et des ressources pour qui essaye d’avoir un enfant.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laissez un commentaire

Recent Posts

Start typing and press Enter to search