Sobre nosotros

Accueil > Aspects émotionnels > Dois-je dire à mon entourage que je suis en train de suivre un traitement de procréation médicalement assistée ?

Dois-je dire à mon entourage que je suis en train de suivre un traitement de procréation médicalement assistée ?

442
0

Article de Kate Brian, journaliste et auteure de 4 livres à propos de la maternité et de la fertilité

Dois-je dire à mon entourage que je suis en train de suivre un traitement de procréation médicalement assistée ?

 

Il est sans doute difficile de décider de dire ou de ne pas dire à votre famille, à vos amis et à vos collègues de travail que vous éprouvez des difficultés à être enceinte et que vous suivez un traitement de fertilité. Alors que certaines personnes savent clairement que leur fertilité est une affaire strictement personnelle et qu’elles veulent que personne ne sache qu’elles suivent un traitement, d’autres en revanche pensent qu’il vaut mieux dire ce que l’on ressent et l’expliquer à tout le monde. Si comme beaucoup d’autres femmes, vous vous trouvez entre ces deux extrêmes, il est possible qu’il ne vous soit pas toujours facile de décider à qui et quand expliquer votre situation.

Si vous choisissez de le dire

En faire part à vos amis et aux membres de votre famille peut vous soulager; de cette façon, ils ne vous accableront pas de questions pour savoir quand vous pensez avoir des enfants, et vous éviterez ainsi de devoir supporter des mises en garde du genre : « le temps presse ». Vous saurez donc sur qui compter pour partager vos sentiments si vous vous sentez mal ou si vous êtes inquiète et, en général, les amis et la famille s’efforceront d’être compréhensifs. Toutefois, vous devrez tenir compte, à moins que vous ne soyez déjà passée par là, qu’il est difficile de comprendre comment se présentent réellement l’infertilité et le traitement. Voilà pourquoi, il est possible que votre famille et vos amis ne réagissent pas comme vous le souhaiteriez.

Il est également important que vous vous rappeliez qu’il n’y aura pas de retour en arrière possible quant à ce que vous expliquerez à d’autres personnes. Ceci est tout particulièrement important dans le cas où vous auriez recours au don d’ovules ou de sperme, car cela peut avoir une influence sur la manière et le moment où vous allez en parler à vos futurs enfants.

Une autre difficulté à laquelle il faut faire face lorsque l’on décide d’en parler c’est que tout le monde semble avoir une opinion quand il s’agit de fertilité, et tout le monde vous expliquera ce qu’il croit que vous devriez faire ! Et, en plus, si vous en avez parlé à d’autres personnes au début de votre traitement, elles voudront être constamment au courant de l’évolution. En outre, si les choses ne se présentent pas comme vous l’espériez, vous devrez partager votre déception à plusieurs reprises ou leur dire que vous attendez un bébé bien avant que ce que vous n’aviez prévu.

Et au travail ?

Décider d’expliquer ou pas au travail que vous suivez un traitement de procréation médicalement assistée est un autre facteur dont il faut tenir compte. Vous aurez peut-être besoin de le dire à votre chef si vous allez lui demander quelques jours de congé, mais avant de le dire à vos collègues de travail il vaut mieux envisager la chose avec précaution. Répondre à des questions sur votre fertilité et le traitement que vous suivez peut faire affleurer tous types d’émotions difficiles à gérer. Les personnes avec qui vous allez parler au travail et ce que vous allez exactement leur dire dépend de la relation que vous avez avec vos collègues, mais vous ne devriez pas vous sentir obligée d’ouvrir votre cœur sur votre lieu de travail.

Si vous décidez de ne pas en parler

Il est vrai que garder le secret uniquement entre votre partenaire et vous peut être difficile. Nous rencontrons souvent des personnes qui croient avoir le droit de nous poser des questions gênantes afin de savoir pourquoi nous n’avons pas eu d’enfants, et finalement vous pourriez devoir en arriver à mentir sur vos absences à cause des visites à la clinique de procréation médicalement assistée. Dans ce cas, vous ne pourrez pas partager ce que vous ressentez avec vos êtres les plus chers et cela peut faire en sorte que vous vous sentiez isolée et seule.

Les décisions que vous prendrez quant au fait de savoir à qui et quand expliquer votre situation dépendent de la manière dont vous vous sentez quand vous en parlez et si le fait de le partager avec les autres vous aide ou pas. Si vous vous sentez mal à l’aise, vous pouvez toujours décider de le dire à un ami intime ou deux ou encore à des membres de la famille. Vous aurez ainsi quelqu’un en qui faire confiance.

Ce qui est peut-être le plus important c’est de comprendre qu’il n’y a pas de réponses universellement correctes ou erronées, et le fait que vous vous sentiez bien sera la meilleure manière d’agir.

 

Kate Brian
Écrivaine et journaliste

Kate Brian est journaliste et auteure de quatre livres à propos de la maternité et de la fertilité, y compris The Complete Guide to IVF. Kate a commencé à écrire sur l’infertilité du point de vue des patientes après avoir suivi elle-même un traitement de fécondation in vitro.
Actuellement, Kate collabore avec plusieurs médias en tant qu’experte en fertilité et rédige son propre blog, où elle publie les dernières informations concernant les sujets liés à la fertilité ainsi que des conseils utiles et des ressources pour les personnes qui essaient d’avoir un bébé.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search