Sobre nosotros

Accueil > Fertilité > Est-il possible connaître la qualité de mes ovules?

Est-il possible connaître la qualité de mes ovules?

3 778
56

La qualité ovocytaire ne peut pas être améliorée mais il existe des tests médicaux qui indiquent la quantité d’ovules et qui orientent quant à la probabilité de succès d’un traitement

Est-il possible connaître la qualité de mes ovules?

Quand une femme naît, ses ovaires ont environ 400.000 ovocytes, dont seulement environ 400 parviendront à maturité et deviendront des ovules mûrs, pouvant être fécondés. Il s’agit de ce que l’on nomme la réserve ovarienne, qui diminue et qui perd en qualité avec le temps. Bien qu’il n’existe pas de techniques pouvant améliorer la qualité des ovules d’une femme, il est toutefois possible d’en connaître la quantité dont elle dispose, ce qui permet de mieux connaître quelles sont les probabilités de grossesse après le traitement.

«Pour mesurer la réserve ovarienne, nous faisons un test hormonal et un comptage échographique des follicules qui nous permettent de savoir le nombre d’ovules dans le cycle de la femme» explique le Dr Josep Gonzalo, spécialiste en procréation médicalement assistée de la Clinique Eugin. «Cependant, définir et mesurer leur qualité est plus difficile. Nous savons que la qualité ovocytaire est inversement proportionnelle à l’âge», ajoute-t-il.

Avec un ovule sain, il y a plus de chances de fécondation

La qualité ovocytaire détermine en grande mesure le succès de la fécondation et donc la probabilité de grossesse. Par conséquent, les ovules d’une femme jeune, de moins de trente ans, auront plus de chances d’être fécondés que ceux d’une autre ayant plus de quarante ans.

Le temps provoque le vieillissement des cellules de notre corps, dont les ovules. Quand ils commencent à se détériorer, ils perdent des composants qui garantissent leur bon fonctionnement, par exemple des éléments du cytoplasme, présent dans l’ovule. «Ce processus s’accentue normalement à partir de 35 ans», explique le Dr Gonzalo, « et c’est à partir de 43 ans que la détérioration des ovules représente une grande difficulté pour obtenir une grossesse et la mener à terme».

La perte de la quantité d’ovules et de leur qualité peut également se produire chez des femmes plus jeunes si elles ont un dérèglement au niveau des ovaires en raison de l’arrivée précoce de la ménopause, ou bien dû à de mauvaises habitudes comme le tabac, voire encore pour d’autres raisons. «Ceci se confirme lorsqu’aucun ne fonctionne après plusieurs traitements de procréation médicalement assistée», explique le docteur Gonzalo.

La qualité des ovules ne peut être vérifiée qu’après que la femme ait essayé d’être enceinte de manière naturelle ou bien après un traitement de procréation médicalement assistée n’ayant pas donné les résultats escomptés.


Obtenez gratuitement votre évaluation de fertilité 360° durant votre premier rendez-vous, si vous le prenez avant le 31 octobre.

Évaluation de la réserve ovarienne

«Bien qu’aucune technique ne puisse améliorer la qualité des ovules», explique le docteur, «s’il a été vérifié que la femme a des problèmes de fertilité, un examen peut être réalisé pour connaître la réserve ovarienne et décider alors du traitement de procréation médicalement assistée le plus recommandé», assure-t-il.

L’une des façons d’évaluer la réserve ovarienne est de réaliser un comptage du nombre de follicules antraux, structures où sont logés les ovules et où ils commencent leur développement. Grâce à cette information, il est possible de savoir comment la femme répondra à la stimulation ovarienne et quelles sont les possibilités de succès du traitement de procréation médicalement assistée. La détermination de profils hormonaux dans le sang est une autre manière d’évaluer la réserve ovarienne.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 2,00 out of 5)
Cargando…
Showing 56 comments
  • Marie
    Répondre

    Bonjour,
    Je viens juste d’avoir 35 and et amerais avoir un enfant. Ni moi ni mon épouse ne nous sentons prets mais à force de lire des articles ils sembles que plus on attend plus ça sera difficile et même que ça sera trop tard de plus j ai peur d’avoir un enfant trisomique y a t’il un moment de savoir quels sont les qualités de mes ovocytes avant d’arreter La pilule . Est ce trop tard d attendre encore 2 ans? Merci

    • Eugin
      Répondre

      Bonjour Marie, merci de laisser votre message sur notre Blog.
      Alors madame, comme vous dites, clairement, la qualité des ovocites est chaque fois pire à partir de l’âge 34-35… Et donc, il faut vraiment savoir que chaque année peut être très importante en parlant de qualité… Alors, si vous êtes prête ça serait mieux de ne pas attendre 2 ans encore. Néanmoins, ça c’est une décision très personnelle et ça ne peut veux dire que plus tard ca sera impossible pour vous de tomber enceinte; mais, si peut être compliqué comme dans beaucoup de cas.

      Cordialement, l’équipe Eugin

  • Spès
    Répondre

    bonjour.Je vous raconte mon histoire.J’ai un enfant de 18 ans et j’ai 38 ans.Je suis avec mon conjoint depuis novembre 2014 et nous avons essayé d’avoir un bébé main en vain.Depuis notre union j’ai commencé à sentir des douleurs au bas ventre,des demangaisons,des algies pelviennes,des règles douloureuses,…Après six mois j’ai eu un +++ et avortement à 6 sem.En octobre 2016 j’ai eu une GEU et depuis pas de +++.Les douleurs persistent jusqu’à maintenant et s’accentuent du jour au jour.Le bilan harmonal est positif et le spermogramme(les spermes font des mouvements de rotation).Q’en pensez- vous?Aidez-moi s’il vous plait

    • Eugin
      Répondre

      Vous présentez une dysménorrhée importante, c’est une indication pour effectuer une laparoscopie exploratoire et voir qu’il n’y a pas d’endométriose qui justifie cette clinique et l’infertilité.
      Qu’il y ait ou non de l’endométriose, compte tenu de la longue période de recherche de la grossesse et de votre âge, et le facteur masculin est recommandé pour une FIV-ICSI.

      Merci de votre consultation.

      Salutation de l’équipe Eugin

      Dre. Ma Jesús López
      Médecin spécialiste en PMA

  • Lise
    Répondre

    Bonjour , sa fait 2 ans que j’essaie d’avoir un bb , j’ai 42 ans et g déjà 7 enfant , mais impossible d’avoir , g tous les symptômes à chaque fois d’une femme enceinte mais après déception , je souhaite plus que tous donné à mon nouveau mari un bb , je me sens impuissant , il à déjà fait un spermogramme et tous est bon , est ce de mon côté que sa coince ,

  • Lou
    Répondre

    Bonjour, j’ai 27 ans et avec mon conjoint nous essayons d avoir un enfant depuis Mai 2016. Nous avons commencé à être suivi par un médecin spécialiste de la pma en juin 2017, les examens médicaux montraient un manque de mobilité des spermatozoïdes mais rien d’anormal de mon côté. nous avons effectué 5 inséminations qui n’ont rien donné et nous avons donc effectué une 1ère fiv en Avril 2018, celle ci n’a donné que 2 ovocytes exploitables mais qui n’ont pas donné d’embryons. Notre 2ème fiv a eut lieu en Juillet 2018, 6 ovocytes cette fois ci, les spermatozoïdes étant de moins bonne qualité cette fois l’hôpital nous a passé en fiv icsi directement. Mais aucun des 6 ovocytes matures n’ont donné d’embryons. La gynécologue m’a alors dit que les ovocytes étaient de mauvaise qualité.
    Pensez-vous qu’il y ait d’autres solutions avant d’envisager le don d’ ovocytes ?
    Merci

    • Eugin
      Répondre

      Bonjour Lou, merci de nous écrire sur notre blog.
      Il semble y avoir un facteur mixte: un asténozoospermie (spermatozoïdes paresseux) et un facteur ovocytaire. Les deux cycles de FIV n’ont pas atteint TE. Ils devraient compléter l’étude avec un caryotype des deux. Et dans ces cas, étant donné que le facteur ovocytaire est plus important que celui de l’homme, le traitement empirique proposé serait la FIV avec des ovules de donneur. Si la même situation se reproduisait, cela confirmerait le facteur masculin sévère, auquel cas la FIV serait évaluée avec le sperme du donneur ou doublée. Mais la première étape serait la FIV avec des ovules de donneur.

      Merci et salutations de l’équipe Eugin

      Dre. Maria Jesús López
      Spécialiste en PMA

  • Cecil
    Répondre

    Moi j’ai 39ans j’ai envie d’avoir un bébé mais on arrive pas même avec la procréation médicaments assistées a cause des ovules qui ne mûrit pas
    Mon gg ma dis que ta moin de chance poir refaire une five mais mois j’ai envie de resseyer poir la dernière fois
    Quest ce que vous me conseillé

    • Eugin
      Répondre

      Bonjour Cecil, merci de nous écrire sur notre Blog. Alors madame, est-ce que vous avez pensé au traitement avec des ovules de doneuse ? Est-ce que vous avez reçu des informations ?

      Ça peut-être une option à regarder aussi.

      Meilleures salutations

  • babou
    Répondre

    bonjour,

    moi j’ai fait deux fausses couches une en 2017 à 6 sa et l’autre en 2018 à 8 sa, malgré mon âge avancé 41 ans, on me dit c’est par rapport à l’âge et la qualité des ovules, j’aimerais avoir un enfant.

    • Eugin
      Répondre

      Bonjour Graziella, merci de nous écrire sur notre blog.

      Alors, madame, selon vos informations, la meilleure chose que vous pouvez faire c’est d’aller chez un spécialiste de la procréation médicalement assistée

      Salutations de l’équipe Eugin

Laissez un commentaire

Recent Posts

Start typing and press Enter to search