Sobre nosotros

Accueil > Fertilité > Et les hommes… Quels tests médicaux doivent-ils passer?

Et les hommes… Quels tests médicaux doivent-ils passer?

976
2

Avant de commencer un traitement de procréation médicale assistée, les examens médicaux de l’homme sont aussi importants que ceux de la femme

Et les hommes… Quels tests médicaux doivent-ils passer?

Le premier pas à franchir avant de commencer un traitement de procréation médicale assistée est de se soumettre à une étude médicale complète qui déterminera la technique la plus appropriée dans chaque cas. Pour obtenir ce diagnostic, l’homme et la femme doivent passer des examens médicaux. Quels sont ces tests pour les hommes?

L’analyse du sperme ou spermogramme est le premier et le plus commun de tous. Il s’agit d’un test simple qui détermine la concentration, la mobilité et la forme des spermatozoïdes dans un échantillon de sperme.

Un test qui complète le spermogramme est celui dénommé test de capacitation ou REM, qui consiste à séparer tous les fluides et éléments contenus dans le sperme afin d’isoler les spermatozoïdes et de les laisser dans un milieu riche en substances nutritives. De cette manière, il est possible de sélectionner les spermatozoïdes ayant une meilleure mobilité, qui sont séparés du reste. À partir de cette numération de spermatozoïdes à bonne mobilité, il sera possible de déterminer quelle technique de procréation médicale assistée pourra être appliquée pour féconder l’ovule.

Dans certains cas, il faut recourir à un autre type de tests plus complexes, comme les cultures de sperme, qui détectent d’éventuelles infections touchant à la qualité du sperme. Une autre possibilité est le test hormonal; dans ce cas, une analyse de sang permet d’identifier des anomalies dans les niveaux de certaines hormones, comme par exemple la testostérone.

Une exploration physique sera parfois nécessaire. Au moyen de la palpation, le spécialiste vérifie si les testicules ont complètement descendu et s’ils ont la taille adéquate. Il vérifie également s’il n’y a pas d’anomalies dans les conduits déférents, qui relient l’épididyme et les conduits éjaculatoires, lieu où le sperme est emmagasiné. Lorsqu’un homme ne peut pas obtenir de sperme par éjaculation, il faut recourir à la biopsie testiculaire: grâce à une petite ponction, on récupère les spermatozoïdes contenus dans les testicules pour analyse et congélation, qui permettra leur utilisation ultérieure.

Plus il y a d’informations, mieux c’est

Toute l’information facilitée au médecin pendant la première visite, comme par exemple des documents de traitements précédents de procréation médicale assistée, représente toujours une grande aide. Si le patient a une maladie, il est important qu’il partage les rapports de son spécialiste avec l’équipe médicale de la clinique. Tout ceci sera très utile pour déterminer le traitement.

Si les médecins le considèrent approprié, ils peuvent demander des tests additionnels, comme une étude du caryotype, qui examine les caractéristiques des chromosomes pour écarter d’éventuelles altérations chromosomiques causantes de stérilité ou infertilité.

Si c’est plus simple pour le patient, notre équipe spécialiste peut effectuer tous les tests pendant la première visite. Mais si le patient le souhaite, il peut fournir les résultats des tests depuis son lieu de résidence.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Cargando…
Showing 2 comments
  • grace
    Répondre

    bONJOUR
    Pourriez vous m’éclairer svp
    cela fait 2 ans que mon mari et moi essayons d’avoir un bb sans succès. Il vient de faire un 3eme spermogramme après les traitements. Les 2 premiers spermogrammes effectues a intervalles de 3 mois ont montré une asthénozoospermie (22% de mobilité progressive lente après 2h pour le 1er spermogramme et 20% pour le 2eme spermogramme).A part l’asthénozoospermie, le biologiste n’avait rien relevé d’anormal. Mais voila que le dernier spermogramme effectué 6 mois après le précédent montre un faible taux de spermatozoïdes normaux (3%) la plupart des spermatozoïdes ayant une malformation a la tete. le taux de mobilité lui n’a pas changé (20%). Le biologiste a écrit sur la fiche ASTHENO-TERATOZOOSPERMIE.
    Je me demande ce qui a bien pu provoquer la tératozoospermie puisque cela n’apparaissait pas du tout dans les 2 premiers spermogramme (17% ET 20% de formes normales pour les 2 permieres analyses). Pourquoi cela apparaît maintenant ? Est-ce irréversible ? et il y a t-il une possibilité de concevoir naturellement avec de tels résultats ?

    • EUGIN
      Répondre

      Bonjour Grace,
      Avant tout, nous vous remercions d’avoir publié votre question sur notre blog.
      Voici la réponse :
      Pour affirmer qu’un homme souffre de tératospermie, plus de 96 % de ses spermatozoïdes doivent avoir une morphologie anormale selon les critères établis par l’OMS en 2010.
      La majorité des experts s’accordent sur le fait que les altérations morphologiques des spermatozoïdes se produisent durant la dernière phase de leur formation.
      La spermatogenèse est le processus grâce auquel les spermatozoïdes se forment dans les testicules, et celui-ci dure environ 3 mois. 
      La spermiogenèse est la dernière phase de la spermatogenèse, durant laquelle les spermatozoïdes, dont le contenu génétique est déjà formé, expérimentent un processus de maturation et acquièrent leur morphologie
      caractéristique.
      Dès que les spermatozoïdes ont leur tête ovale et la queue formée, ils sont libérés vers les tubes séminifères pour qu’ils poursuivent leur chemin.
      Par conséquent, il n’est pas étonnant que tout défaut ou toute altération au niveau de la spermiogenèse engendre des spermatozoïdes qui présentent des anomalies au niveau de leur tête, de leur cou ou de leur queue.
      La tératozoospermie peut être réversible ou irréversible en fonction de la cause concrète dont elle provient.
      Quant à la tératospermie réversible, les hommes peuvent récupérer leur qualité séminale quelques mois après avoir reçu le traitement adéquat.
      Afin de le vérifier, il faut refaire un spermogramme et le comparer avec le précédent.
      Ci-après, nous allons commenter les causes éventuelles de la tératozoospermie réversible :
      1. Mode de vie
      Des périodes de stress et d’anxiété.
      L’abus d’alcool, le tabac ou d’autres drogues qui sont des facteurs liés aux altérations spermatiques.
      L’exposition prolongée des testicules à la chaleur affecte la spermatogenèse.
      Par conséquent, poser l’ordinateur sur les jambes, porter des vêtements trop
      près du corps ou la conduite prolongée peut provoquer une tératozoospermie. La vie sédentaire
      2. Infections du sperme
      Les infections bactériennes les plus fréquentes au niveau des testicules sont la chlamydia et la gonorrhée. Ces infections peuvent être combattues grâce à des antibiotiques, et la fertilité masculine peut être rétablie.
      La fièvre peut également affecter la qualité du sperme.
      3 Médicaments
      Les hormones sexuelles comme la testostérone, la LH, la FSH et l’inhibine ont une fonction très importante quant à la régulation de la spermatogenèse.
      Par conséquent, tout médicament qui altère les niveaux adéquats de ces hormones ou leur sécrétion de la part du cerveau a des conséquences négatives sur la reproduction.
      Si un homme qui souffre de tératozoospermie ne constate aucune amélioration au niveau du deuxième spermogramme, après avoir suivi un traitement, peut commencer à soupçonner que la tératozoospermie est irréversible.
      Dans ce cas, le couple devra avoir recours à la PMA s’ils veulent être parents, car parvenir à être enceinte naturellement sera très compliqué et surtout dans votre cas si vous avez une mobilité réduite.
      Nous espérons que notre explication aura aplani vos doutes.
      Cordialement,
      Dr. Marta Trullenque
      Spécialiste en PMA chez Eugin

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search