Sobre nosotros

Accueil > Don d’ovocytes > Eugin, premier centre de PMA en Europe qui applique à appliquer un test de dépistage de maladies génétiques à ses donneuses d’ovocytes

Eugin, premier centre de PMA en Europe qui applique à appliquer un test de dépistage de maladies génétiques à ses donneuses d’ovocytes

894
2

Le test élimine pratiquement le risque pour le bébé d’hériter des maladies génétiques graves de la donneuse et du père

La mucoviscidose, la dystrophie musculaire, le syndrome du X fragile : autant de maladies génétiques graves dont chacun d’entre nous peut être porteur sain, sans le savoir. Mais qui pourront se développer chez un bébé si ses deux parents sont porteurs de ces gènes. Un risque couru par 4% des couples, qui peut être évité par un test génétique.

C’est ce test que la clinique Eugin, pour la première fois en Europe, applique à toutes ses donneuses. Le but : que si l’une d’elles est porteuse d’un tel gène, on ne donne pas ses ovocytes à un couple dont le conjoint serait porteur du même gène, pour éviter que le bébé risque de développer la maladie concernée. La Clinique Eugin, qui concentre 10% des traitements avec don d’ovules réalisés en Europe, est en train d’appliquer un test exhaustif de dépistage à toute sa banque d’ovules. Au total, ce sont 250 pathologies qui seront ainsi recherchées.

Le test, réalisé à partir d’un prélèvement sanguin, permet d’éliminer pratiquement tout risque de transmission de ces maladies. “Il s’agit exclusivement de pathologies génétiques héréditaires, porteuses d’un pronostic grave », précise le Dr Rita Vassena, directrice scientifique de la Clinique Eugin. “Elles touchent aujourd’hui 1 bébé sur 100 en France ».

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Showing 2 comments
  • betty73
    Répondre

    Qu en est il des patientes de eugin qui ont déjà reçu leur don d ovocytes et pour lesquelles leurs donneuses n avaient pas encore été dépistées?
    Les informez vous des résultats a posteriori des donneuses si celles ci se trouvent atteintes d une maladie génétique ?

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Betty73,

      Nous vous remercions d’avoir partagé votre question sur ce forum. Nous regrettons de répondre si tard à votre message. Nous avons analysé la raison pour laquelle le message n’a pas été publié, et ce serait dû à une erreur technique.
      La technologie médicale progresse et nous permet d’élargir encore un peu plus l’éventail d’examens que nous effectuons déjà systématiquement à nos donneuses chez Eugin.
      Ces études complémentaires atteignent leur utilité maximale lorsque le partenaire masculin se soumet au test, car il est destiné à réduire le risque de maladies récessives.
      Pour que les maladies récessives puissent se manifester, elles doivent être transmises des deux côtés : aussi bien par la donneuse que par l’homme.
      En tout cas, rappelez-vous que nous nous tenons toujours à votre disposition pour aplanir tout doute par téléphone.
      Recevez nos salutations affectueuses

      L’équipe Eugin

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search