Sobre nosotros

Accueil > Aspects émotionnels > J’ai du mal à être enceinte

J’ai du mal à être enceinte

443
0

Il n’est pas si facile d’être enceinte. Ébranlons quelques mythes

J’ai du mal à être enceinte

Ses amies ont dit à Sylvie qu’en restant tranquille après une relation sexuelle, elle aura plus de chances d’être enceinte. On a dit à Chantal que, selon le jour du cycle où elle aurait une relation sexuelle, elle aurait plus de chances d’avoir un garçon ou une fille. Aucune de ces deux croyances n’a de base scientifique ; alors, comment être enceinte sans recourir à ces prétendues méthodes miracle?

Tout d’abord, nous savons que l’indice de reproduction de l’être humain est l’un des plus faibles parmi les espèces vivantes. Les possibilités de grossesse pour une femme en âge fertile et sans problème médical ne sont que de 17% et seulement 25% d’entre elles y parviennent le premier mois. Ces probabilités diminuent lorsque la femme a plus de 35 ans.

Il n’est donc pas si simple de parvenir à la grossesse. Quelques-uns des faux mythes et croyances sans base scientifique sont:

– La grossesse survient en ayant des relations sexuelles très fréquentes

Faux. Dans des conditions normales, le sperme a besoin de deux jours pour récupérer sa concentration et sa mobilité; c’est pourquoi il est recommandé d’avoir des relations sexuelles en alternance de jours.

– Le sexe de l’enfant dépend du jour du cycle de la femme

Jusqu’à présent, aucune preuve scientifique ne l’a démontré. Et du fait que les spermatozoïdes peuvent rester actifs plusieurs jours dans le corps de la femme, il est pratiquement impossible de connaître le moment exact de la fécondation de l’ovule.

– Certaines positions offrent plus de possibilités pour obtenir une grossesse

Tant que le spermatozoïde peut arriver à son but, il n’y a pas de position magique; il est cependant vrai que les contractions de la femme pendant l’orgasme facilitent le déplacement.

Ne pas s’alarmer trop vite mais recourir au conseil professionnel

Certains couples obtiennent une grossesse dès le premier mois, mais c’est une minorité. Nombreux sont ceux qui tardent deux et trois mois et la grande majorité – jusqu’à 85 % – n’y parviennent qu’au bout d’un an. Dans ces délais, il ne faut ni s’alarmer ni chercher une potion magique. S’il n’existe pas de problème concret, la nature suivra son cours et tout se produira en temps voulu.

Mais comment savoir s’il existe un problème de fertilité? Avant tout, il faut tenir compte de l’âge: à partir de 35 ans, les ovules commencent à perdre leur capacité de reproduction et les possibilités de parvenir à une grossesse sont donc amoindries. Au-delà de cet âge, et si au bout de six mois il n’y a pas de résultat, il est recommandé de consulter un spécialiste pour écarter tout éventuel problème de fertilité chez l’homme ou chez la femme, voire même chez les deux.

Aujourd’hui, les progrès de la procréation médicalement assistée ont permis à des milliers de femmes de réaliser leur rêve d’être mère. Les nouvelles techniques d’insémination artificielle ou de fécondation in vitro peuvent transformer cette possibilité en réalité et en bien moins de temps que de façon naturelle.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search