Sobre nosotros

Accueil > Endométriose > J’ai une endométriose… Que faire?

J’ai une endométriose… Que faire?

1 522
10

L’endométriose est une pathologie relativement fréquente chez les femmes et, dans certains cas, elle peut toucher la fertilité

J’ai une endométriose... Que faire?

 

Pratiquement une femme sur dix d’âge fertile est atteinte d’une endométriose. Il s’agit d’une maladie relativement fréquente, qui consiste en l’apparition et la croissance de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine. Dans certains cas et en fonction du degré d’affectation, cela peut entraîner des problèmes de fertilité féminine.

Il n’a pas de symptôme unique pour définir une femme souffrant d’endométriose. Bien que quelques gênes soient fréquentes (douleur dans le bas ventre pendant le cycle et les règles et douleur pendant les relations sexuelles), de nombreuses femmes qui ont une endométriose n’en souffrent pas. C’est ainsi qu’il est très habituel que cette maladie ne soit pas détectée jusqu’à ce que la femme consulte un spécialiste parce qu’elle ne parvient pas à être enceinte.

Dans chaque cas, le traitement dépendra du degré d’affectation, de l’âge de la patiente et de son souhait d’avoir un enfant. Par conséquent, alors que dans certains cas il faudra recourir à la chirurgie pour extraire les kystes et les implants, dans d’autres il sera suffisant d’administrer un traitement –comme par exemple pour contraception– qui bloque la fonction des ovaires, évitant ainsi que l’endométriose continue à se développer.

La grossesse naturelle est possible

«Avoir une endométriose n’est pas synonyme de stérilité», affirme le D. Clara Colomé, gynécologue spécialiste en procréation médicale assistée. «Si une femme touchée par cette pathologie souhaite être enceinte, elle peut essayer d’arriver à la grossesse de manière naturelle. Si la grossesse ne se produit pas au bout d’un certain temps (six mois chez les femmes de plus de 35 ans, un an chez les femmes de moins de 35 ans), l’heure sera venue de consulter un spécialiste» assure-t-elle.

Et c’est que l’endométriose peut arriver à toucher directement la fertilité de la femme. Plus concrètement, c’est une situation qui se produit chez trois femmes sur dix ayant cette maladie. «La grossesse est difficile à obtenir pour deux raisons: soit parce que la propre endométriose diminue le nombre et la qualité des ovules de la femme», explique le Dr Colomé, «soit parce qu’elle déforme l’anatomie du pelvis de la femme, modifiant la fonction des trompes et rendant difficile la grossesse» affirme-t-elle.

Dans ces cas –après analyse de chaque situation particulière– il est procédé à un traitement de procréation médicale assistée: soit une insémination artificielle, soit une fécondation in vitro. Cette dernière sera plus fréquente dans le cas d’une endométriose avancée et un plus fort degré d’affectation.

La congélation d’ovules: une option préventive

L’endométriose pouvant porter préjudice à la fertilité de la femme –en réduisant précocement la qualité de ses ovules ou par suite de chirurgie pour traiter la maladie– la vitrification ovocytaire peut être une option recommandable une fois le diagnostic réalisé chez les jeunes femmes et lorsque la femme n’a pas encore le désir d’être mère.

À ce jour, il n’existe pas d’évidences scientifiques expliquant l’apparition de cette maladie. Cependant, en ressentir l’un des symptômes ne veut pas forcément dire que l’on ait la maladie ni qu’il s’agisse d’un cas de fort degré d’affectation. «Dans certains cas, en cas d’apparition de l’un des symptômes, la première chose à faire est de consulter un spécialiste pour écarter la possibilité d’autres causes», conclut le Dr Colomé.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Showing 10 comments
  • Vidal
    Répondre

    Bonjour.
    Je suis atteinte d endometriose on m’as retiré un kyste en m’enlevant une bonne partie de l’ovaire . Mon autre ovaire n’eSt pas au top de sa forme non plus.
    Ma gynécologue ma parler de la conservation d’ovocyte, je serrais intéressé pour avoir le plus de chance possible d’être mère . Mais je ne trouve pas beaucoup d’informations sur internet à ce sujet.
    J’aurais aimer savoir si dans mon cas l’opération serrais prise en charge ?
    A qui dois je m’adresser et où cela se ferrais ?
    Merci
    Cordialement .

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Vidal,
      Nous vous remercions de nous avoir fait part de vos doutes.
      Effectivement, dans votre cas, la vitrification d’ovules pourrait être une bonne alternative pour préserver votre fertilité, même s’il serait bon d’assister à une première visite pour que le médecin puisse évaluer votre cas en détail.
      Nous vous conseillons de consulter toute l’information relative à ce sujet au départ du site web que nous avons consacré à la préservation de la fertilité :
      https://www.timefreeze.fr/

      De plus, vous pourrez également contacter notre équipe d’aide aux patients au départ de ce même site. Nous serons enchantés de pouvoir aplanir tous vos doutes.

      Salutations de l’équipe Eugin

  • sonia
    Répondre

    Bonjour,

    J’ai un endomètre qui évolue difficilement, une grossesse est elle possible svp ?

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Sonia,
      Nous vous remercions d’avoir participé à notre blog pour nous faire part de votre cas.
      Nonobstant, nous aurions besoin de plus amples renseignements pour pouvoir vous donner une réponse comme, par exemple, votre âge, le stade de l’endométriose et les résultats de vos traitements précédents, le cas échéant.
      Nous aimerions également savoir dans quel sens votre endomètre présente-t-il des difficultés, si celles-ci sont dues à l’endométriose ou bien si vous faites référence à son épaisseur.
      De plus, les possibilités de grossesse dépendent de nombreux facteurs comme la réserve ovarienne ou le facteur masculin entre autres.
      Nous espérons que vous pourrez nous fournir de plus amples informations à propos de votre cas afin de pouvoir vous donner notre avis. Nous serons enchantés de pouvoir vous aider.

      Salutations de l’équipe Eugin
      Dr Marta Trullenque
      Spécialiste en PMA de la Clinique Eugin

  • Mar
    Répondre

    Bonjour j ai 35 ans je souffre depuis toujours d endo je suis passé par toute les etapes en 5 ans…traitement 2 operations 3 iac fiv1 echec fiv2 ovule 3nul fiv2bis 2nul fiv2bis2 9nul…je suis perdu apres tout cela je me suis separé…et aujourd hui je suis allé dans un autre centre pour congelé mes ovules sans certitude car la qualité et le nombre sont pas au top…je sais pas si je fais bien? J ai peur de ne jamais avoir d enfants! Mon dernier recours serrait l espagne avec dont d ovule mais se serrai pas mes genes? Pourrais je avoir conseil? Ais je reson de les congelé en sachant que les stims peut me faire revenir mon endo et il en faudra beaucoup de stims car la quantité n est pas bonne? C est urgent Merci d avance

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Mar,
      Nous vous remercions de nous avoir fait part de votre cas.
      La qualité des ovules est directement liée à votre âge et, le plus important, c’est que les ovules qui seront obtenus soient mûrs afin qu’ils puissent être vitrifiés.
      Au vu des données fournies, nous vous conseillons de vitrifier des ovules afin que, dans le futur, vous puissiez être mère avec vos propres ovules car, dans le cas où vous ne parveniez pas à être enceinte, vous auriez toujours la possibilité d’avoir recours aux ovules d’une donneuse.

      Nous espérons que notre réponse aura pu vous aider. Nous restons à votre disposition pour aplanir tout autre doute que vous pourriez avoir. Nous serons enchantés de pouvoir vous
      aider.

      Salutations de l’équipe Eugin
      Dr Marta Trullenque
      Spécialiste en PMA de la Clinique Eugin

      • Lea
        Répondre

        Bonjour, j’ai 32ans, sans enfants, je souffre d’endométriose sévère pour laquelle j’ai été opérée mais il reste des lésions.
        J’ai fait des tentative de FIV qui n’ont pas aboutis. Je suis limite OPK et donc sujette à l’hyperstimulation.
        Je m’inquiète de ces tentatives successives et des traitements sur l’aggravation de mon endométriose.
        Je pense donc à me tourner vers le don d’ovocytes. Cela serai-t-il réellement moins risqué pour mon endométriose? Est ce la solution?
        Car les années passent et je n’ai pas envi de risquer de nouvelles interventions qui pourrait me faire perdre encore du temps mais aussi réduire mes chances d’avoir un enfant.
        Je précise que hors tentatives je dois rester sous blocage hormonal.
        Merci par avance

        • EUGIN
          Répondre

          Chère Lea,
          Nous vous remercions de nous avoir fait part de votre cas.
          Si vous avez suivi plusieurs traitements de fécondation in vitro et que vous n’êtes pas parvenue à être enceinte, vu votre degré d’endométriose, la meilleure alternative pour y parvenir serait d’avoir recours aux ovules d’une donneuse.
          De plus, ce traitement activerait beaucoup moins l’endométriose et augmenterait probablement vos possibilités de grossesse.
          N’hésitez pas à nous écrire de nouveau si vous souhaitez nous poser d’autres questions. Nous serons enchantés de pouvoir vous aider.

          Salutations de l’équipe Eugin
          Dr María Jesús López
          Spécialiste en PMA de la Clinique Eugin

  • djaoud lynda
    Répondre

    bonjour si j’adresse maintenant a l’équipe eugin de maider pour arriver à faire une grossesse parceque je soufre enormément des fibrome je vous demande svp de m’aider et de m’ensortir de ce cochemar .merci infiniment

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Djaoud lynda,
      Merci de votre message et de partager votre inquiétude avec nous.

      Tout d’abord, sachez que la présence de fibromes est très fréquente et peut affecter 77% de la population féminine. Heureusement, ceux-ci sont seulement responsables de 2-3% des cas de stérilité.

      Le plus important est de connaître son emplacement. Ceux qui se trouvent à l’intérieur de l’endomètre et ceux qui se trouvent dans la paroi mais déforment l’endomètre peuvent difficulter la grossesse. Normalement, nous conseillons toujours de les retirer (à travers une hystérocopie) avant de commencer le traitement de procréation médicalement assistée.

      D’autre part, la taille du fibrome est aussi important, mais en règle générale si ceux-ci sont grands mais n’affectent pas l’endomètre nous ne les retirons pas habituellement.

      Nous espérons avoir répondu à votre consultation. N’hésitez pas à nous contacter en cas de doute.

      Salutations de l’équipe Eugin

Laissez un commentaire

Recent Posts

Start typing and press Enter to search