Sobre nosotros

Accueil > Témoignages > « Fier d’être né d’une PMA »

« Fier d’être né d’une PMA »

2 235
14

Alfred Davies, 17 ans, a été conçu par fécondation in vitro. Comment le vit-il aujourd’hui ?

« Fier d’être né d’une PMA »

« J’ai toujours su que j’ai été conçu par le biais de la procréation médicalement assistée. Je ne me rappelle pas ne pas l’avoir su, cela fait tout simplement partie de moi.

Je sais que les gens peuvent être angoissés par le fait de devoir raconter à leurs enfants comment ils ont été conçus mais, personnellement, je n’ai jamais eu peur de l’expliquer à mes amis, à mes profs, ou à qui que ce soit que je puisse rencontrer. Ce n’est pas un sujet auquel je pense, ni dont je parle, tout le temps, mais ce n’est pas non plus quelque chose qui me met mal à l’aise.

Petit, c’était même un sujet d’intérêt de la part des autres enfants : quand j’en ai parlé en classe, en primaire, l’un des élèves m’a demandé si du coup, j’avais de super pouvoirs ! Dommage, j’aurais pu répondre oui, tout le monde m’aurait cru et j’aurais été la star de ma classe… j’ai raté une occasion !

Plus grand, au collège, j’ai eu comme tout le monde des cours de sciences naturelles, au cours desquels la PMA était expliquée. J’ai dit que j’étais né de cette manière, pendant le cours. Le soir même, le prof a appelé ma mère pour savoir si cela ne lui posait pas de problème qu’on ait parlé de ce sujet en classe ! J’étais très surpris. Pour moi, le sujet était banal et ne nécessitait pas toutes ces précautions.

La PMA est très répandue aujourd’hui. Je ne connais personne de mon âge qui ait été conçu comme moi, mais lorsque ma sœur était petite, dans sa classe, il y avait déjà quatre enfants nés d’une fécondation in vitro.
Je comprends que les parents aient des inquiétudes au moment de raconter à leurs enfants qu’ils ont été conçus d’une autre manière. Mais franchement, il ne faut pas ! En fait, j’ai toujours été plutôt fier de cela. Car cela veut dire que mes parents souhaitaient tellement m’avoir qu’ils ont fait tout ce qui était possible pour que je naisse. C’est bien quelque chose dont aucun enfant ne devrait avoir honte ».
Alfred Davies

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Showing 14 comments
  • Belle
    Répondre

    Quelle levée de boucliérs; je n’en demandais pas tant !
    MERCI à TOUS !!!MAIS, effectivement, ma réponse était inadaptée.
    Avec mon conjoint, nous avons choisis l’adoption internationale;notre fille sait TOUT.
    QUEL INTERET voyez vous à engendrer un enfant issu de gamètes d’autrui ? Le fait d’être enceinte ?  » fabriquer  » un enfant à soi ?

  • Paix
    Répondre

    ALFRED tu as l’air d’un garçon sage et équilibré, c’est surement l’amour de tes parents,qui a fait de toi une personne « bien finie » et heureuse de vivre; tant mieux; peu importe, pour moi, comment tu as été conçu, puisque c’est dans l’amour, longue vie et bonne route à toi et à toute ta famille.

  • jcf
    Répondre

    il existe une association qui donne la parole à ceux qui sont nés par GPA ainsi qu’au donneur; 90% malheureusement en souffre exactement comme m..
    tout le monde maleureusement ne vivent pas aussi bien ta situation alfred;
    c’est arthur kermalvezen qui a écrit ce libre best seller « né de spermatozoïde inconn » qui en est l’inventeur; voici l’adresse email de cette association http://pmanonyme.asso.fr/?cat=7
    jugez par vous même

    • Golf43
      Répondre

      Vous confondez probablement PMA et GPA : Alfred explique qu’il a tout simplement été conçu par fécondation in vitro, il n’est pas question de don de gamète ni de gestation pour autrui dans son témoignage.

    • nadine
      Répondre

      Mon enfant est né par FIV pour autant les ovocytes sont les miens et les spermatozoides ceux de son père. Nous sommes autrement dit ses parents biologiques et gâce au petit coup de pouce de la médecine nous avons pu avoir cet enfant tant désiré.
      Nadine

  • metenier
    Répondre

    BONJOUR Alfred DAVIES,

    Je suis très touchée par ton témoignage, je te rejoins du début à la fin, j’ai moi même eu la chance d’avoir mon fils à travers une PMA et dons d’ovocytes, merci à la science. Mon fils, je ne lui le cacherai jamais, d’ailleurs selon la sage femme il le sait déjà. Nous parlons beaucoup à notre bébé, déjà à l’état fœtal, je lui parlé. Aujourd’hui Thomas nous rends très très heureux, c’est un bébé d’amour, nous l’avons tant désiré que tous les jours il en reflète.
    je suis fière d’avoir eu mon fils, même à travers une fiv, quelle importance, et ce que pense les autres je m’enfiche royalement. Car personne ne peut savoir ni ressentir tous ce que l’on peut vivre à travers un parcours de PMA. Lorqu’il sera plus grand, je lui raconterai son histoire, notre histoire. Ce qui compte aujourd’hui c’est notre famille, et en prime tout l’AMOUR qui transpire, qui vit avec nous et pour nous.
    Merci à la Vie!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bonne lecture et partage.
    Merveilleuse journée aux lecteurs.
    Sandra.

  • pierre
    Répondre

    Tout le monde est heureux que des parents puissent avoir des enfants grâce à la science.
    Il faut 19 embryons pour réussir avoir une naissance.

    Quand les parents répondent chaque année pendant 5 abs au courrier leur demandant si ils veulent conserver les 18 autres embryons congeles et si ils ont un autre projet d’enfant, il est dur pour eux de dire que ce ne sont que des paquets de cellules alors que l’un de ces paquets est en train de jouer aux petites voitures à côté.
    Quand commence la vie?
    Si elle commence à la conception alors la PMA pose un sérieux problème.
    Si la vie commence à la naissance alors tout est pour le mieux.
    A chacun de voir avec sa conscience.

  • nico
    Répondre

    Il en est tellement fier qu’il ne montre pas son visage par peur d’être reconnu. propagande hommosexualiste et des labos médicaux !

    • kevink
      Répondre

      Et oui il ne montre pas son visage,mais ces juste pour ne pes être submergés de messages débiles de mecs comme toi..

    • Bourlet
      Répondre

      Rassure-moi, t’as pas réfléchi avant d’écrire ces âneries ?

    • oui euh...
      Répondre

      De quoi se mêlent les gens qui interviennent avec leurs propos sur l’adoption et autres délires catho ?
      Aujourd’hui, surtout quand tu habite a coté d’une centrale nucléaire vieillissante, que tu t’es pris les nuages de tchernobyl et fuckushima sur la tronche, il n’est pas étonnant de constater qu’avoir un enfant est une mission nécessitant la science. Malheureusement, prochainement la pma sera aussi répandue que les naissances « normales », heureusement que cela existe, on va déjà tous crever plus tôt a cause de décisions politiques basées sur les lobbys et sans moralité ni vision d’avenir et qui augmentent les raisons et du fait les cas de stérilités.
      A ceux qui commentent de manière haineuse et condescendantes, le plaisir et la joie de tenir son propre bébé dans ses bras enlève toute envie de haine contre vous, au contraire je ne peux que vous plaindre de bénéficier d’un esprit aussi fermé et démago, vous êtes de pitoyables personnages égoïstes et malsains, et le papa aimant de petites filles conçues en pma que je suis vous méprise au plus haut point.

  • Philippe
    Répondre

    Il est heureux de vivre, ses parents ont été heureux de l’avoir, mais l’Eglise catholique continue de condamner la PMA.

    On ne dira jamais assez à quel point les religions sont nuisibles!

  • Farhat Claude
    Répondre

    Un beau témoignage très fidèle à la réalité. La PMA est devenue avec le temps une pratique courante et le tabou qui l’accompagnait, disparait peu à peu. Et il est vrai que la PMA n’est que l’aboutissement d’un desir d’enfant et ces enfants nés grâce à la PMA ne peuvent qu’être fier de leurs parents.

    • metenier
      Répondre

      Bravo Claude,
      C’est tout simplement magnifique ce que vous avez écrit. BRAVO.
      Merveilleuse vie à vous.
      Sandra.

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search