Sobre nosotros

Accueil > PMA - Doutes > Des altérations séminales dues au stress oxydatif pourraient être réparées grâce à des ovocytes de femmes jeunes comme les donneuses d’ovules

Des altérations séminales dues au stress oxydatif pourraient être réparées grâce à des ovocytes de femmes jeunes comme les donneuses d’ovules

530
0

La présence de niveaux élevés de stress oxydatif dans le sperme n’influence pas la possibilité d’être enceinte avec un don d’ovules

Des altérations séminales dues au stress oxydatif pourraient être réparées grâce à des ovocytes de femmes jeunes comme les donneuses d’ovules

 

La présence de stress oxydatif dans le sperme des hommes est une des altérations qui peut endommager les spermatozoïdes et rendre la fécondation des ovules difficile, ce qui dégrade la qualité des embryons et réduit la possibilité d’être enceinte. Chez des femmes jeunes comme les donneuses d’ovules, l’ovocyte pourrait corriger ces détériorations.

C’est ce qui ressort de l’étude “Oxidative stress in sperm does not affect sperm parameters and reproductive outcomes in ICSI cycles”, présentée lors d’une des conférences centrales du programme officiel de la rencontre annuelle de la Société Européenne de Reproduction Humaine et d’Embryologie (ESHRE, selon les sigles en anglais), qui a eu lieu à Lisbonne du 14 au 17 juin 2015.

Les conclusions de la recherche indiquent que “la présence de stress oxydatif dans le sperme n’a pas de rapport avec un meilleur résultat au niveau des taux de grossesse lorsque l’on utilise les ovules d’une donneuse”, indique le Dr Aïda Pujol, biologiste d’Eugin et auteure de l’étude.

Don d’ovules : de meilleurs résultats en Europe

Au cours de ce mardi, la conférence “European and Global ART monitoring session” a également présenté des indicateurs qui situent le taux de grossesse général en Europe au-dessus de 50% pour les traitements avec don d’ovules.

“C’est la première fois que l’on présente, en Europe, un taux de réussite général supérieur à 50% pour un traitement de ce genre”, souligne le Dr Rita Vassena, directrice scientifique chez Eugin. Elle considère qu’il est prouvé que “le don d’ovules est un traitement de plus en plus sûr”. À la Clinique Eugin, les probabilités de réussite de ce genre de traitements atteint 65%.

Entrée dans le Comité Exécutif de l’ESHRE

Le Dr Rita Vassena

En effet, le Dr Vassena a été nommée membre du Comité Exécutif de l’ESHRE, en guise de reconnaissance à sa longue trajectoire au sein de la société scientifique et médicale internationale la plus distinguée du secteur. En fait, un des fondateurs de l’ESHRE est le père de la procréation médicalement assistée, à savoir le prix Nobel Robert Edwards, et actuellement elle rassemble des milliers de membres dans le monde entier.

Pour mener à bien différents projets scientifiques, ce centre de PMA collabore également avec des groupes de travail appartenant à des universités reconnues comme l’Università degli Studi di Milano, l’University of Leeds, la Cardiff University, l’Universiteit Gent et l’Universidad de Barcelona, ce qui confère à ses recherches un caractère international ainsi qu’un niveau élevé de pluralité et de ressources.

Une rencontre de référence

Lisbonne accueille, cette semaine, l’édition annuelle du congrès de l’ ESHRE, au cours de laquelle des milliers de professionnels présentent les progrès les plus remarquables dans le domaine de l’embryologie et de la PMA. Cette année, Eugin jouera un rôle particulièrement remarquable, car elle présentera, pendant toute la durée du congrès, jusqu’à huit études qu’elle a réalisées.

 

Avez-vous un doute ? Laissez-nous votre commentaire et vous recevrez le conseil personnalisé de nos spécialistes. Vous pouvez également nous suivre sur nos réseaux sociaux.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search