Sobre nosotros

Accueil > Je suis sous traitement > Le contrôle de l’endomètre lors des traitements de don d’ovules

Le contrôle de l’endomètre lors des traitements de don d’ovules

1 590
12

Beaucoup de femmes se demandent si elles doivent contrôler leur endomètre lorsqu’elles commencent un traitement de procréation médicalement assistée. Nous vous expliquons quand il est nécessaire de le faire et pourquoi

Le contrôle de l’endomètre lors des traitements de don d’ovules

“L’endomètre est l’une des parties les plus importantes du corps d’une femme lorsqu’elle se prépare pour une grossesse”, assure le Dr. Ricard Vidal, médecin spécialiste de la Clinique Eugin. “Il s’agit de l’endroit où l’embryon s’implantera une fois que le transfert d’embryons vers l’utérus de la femme aura été réalisé et, bien que nous ne puissions pas dire que l’aspect de l’endomètre ait un rapport avec la probabilité de tomber enceinte, il est nécessaire de contrôler son développement”, assure-t-il.

L’endomètre est la muqueuse qui se trouve dans l’utérus et qui, durant le cycle menstruel, change pour assurer les meilleures conditions afin que, quand l’embryon arrivera, celui-ci puisse s’implanter correctement et que la grossesse suive son cours.

Lors d’un traitement de procréation médicalement assistée, les caractéristiques de l’endomètre sont observées grâce à une échographie qui nous montre quel est son aspect et son épaisseur. Dans la majorité des cas, toutefois, il n’est pas nécessaire d’en effectuer le suivi, car la majorité des femmes ont un endomètre totalement normal.

Dans quel cas le contrôle-t-on?

On a l’habitude d’effectuer ce suivi tout en évaluant le fonctionnement des ovaires de la femme. “Le contrôle de l’endomètre est conseillé, bien qu’il ne soit pas indispensable, chez des femmes qui suivent un traitement de fécondation in vitro avec don d’ovules dans le cas où il existerait soit une ménopause soit des antécédents de manque de développement de l’endomètre”, explique le Dr. Vidal. “En fonction du cas, on effectuera un suivi afin d’observer son développement et, si c’est nécessaire, la femme suivra un traitement hormonal afin de faire en sorte que l’endomètre se développe adéquatement et d’obtenir ainsi des conditions optimales pour que l’embryon puisse s’implanter”, affirme-t-il.

De nouvelles techniques de diagnostic

“Actuellement, il n’y a pas de consensus sur le fait que l’épaisseur de l’endomètre est un facteur déterminant pour obtenir une implantation correcte”, explique le docteur. “Notre expérience nous permet, par ailleurs, d’affirmer qu’il n’y a pas d’épaisseur minimale qui rende la grossesse incompatible : chez Eugin, nous sommes parvenus à faire en sorte que des femmes qui avaient un endomètre très fin tombent enceintes ”, assure-t-il.

Actuellement, de nouvelles techniques de diagnostic sont en train de voir le jour. Elles nous aident à réaliser une meilleure évaluation de l’état de l’endomètre et elles apportent plus d’informations quant à son niveau de développement. “Bien que ces techniques soient en ce moment en voie de développement, nous ne pouvons pas exclure que dans le futur elles pourront contribuer à améliorer les taux de gestation de nos patientes, en nous permettant ainsi d’atteindre notre objectif : faire en sorte que plus de femmes puissent transformer leur rêve de devenir mères en réalité ”, conclut le docteur.

Vous avez des doutes à propos de ce sujet ou d’autres sujets ? Vous pouvez nous envoyer un commentaire ci-dessous, et un médecin de notre équipe vous répondra personnellement.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Showing 12 comments
  • fairouz
    Répondre

    Bonjour
    Est ce qu’il y a une taille de l’endomètre idéale. Après un traitement avec des patchs d’oestrogene mon endometre au 14 jours avait 14 mm. Le médecin a refusé un transfert estimant qu’il était trop épais. Très frustrant sachant que mon gynécologue habituel pensait le contraire.

    • EUGIN
      Répondre

      Chère fairouz,
      Nous vous remercions de nous avoir envoyé votre question.
      Il est vrai qu’il n’existe aucune étude définitive concernant l’épaisseur la plus adéquate de l’endomètre. Si l’aspect était normal, on pense qu’il n’y aurait eu aucun inconvénient à réaliser le transfert, car nous avons l’habitude de le réaliser lorsque l’endomètre a entre 6 et 16 mm approximativement. Toutefois, chaque centre définit ses propres critères.

      Étant donné qu’ils ont déjà annulé le transfert, il serait conseillé de profiter de ce moment pour faire une hystéroscopie afin d’évaluer l’endomètre.
      S’il se confirmait qu’il est normal et qu’il parvenait de nouveau à avoir la même épaisseur lors de votre prochain traitement, nous vous conseillerions de poursuivre et de réaliser le transfert embryonnaire.

      Nous espérons que notre réponse aura pu vous aider. Comptez sur notre soutien pour aplanir tout autre doute que vous pourriez avoir.

      Salutations de l’équipe Eugin
      Dr María Jesús López
      Spécialiste en PMA de la Clinique Eugin

  • quaden
    Répondre

    Bonjour,
    dans le cas d’une préménopause en cours, vu mes symptômes (en attente de confirmation par PDS), cycles plus courts et règles moins abondantes (24/48h), apparation d’un syndrôme prémenstruel que je n’avais pas avant, etc…
    – Combien d’échos faut il prévoir pendant la préparation de l’endomètre?
    – Quel traitement/protocole dans cette phase « interrmédiaire »?
    J’ai lu que la FIVDO marche mieux en ménopause complète car les hormones de la patiente n’interfèrent alors plus du tout avec le traitement hormonal, donc les réactions de l’endomètre sont plus prévisibles , est-ce vrai selon votre expérience? Merci

    • EUGIN
      Répondre

      Chère quaden,
      Nous vous remercions de nous avoir fait part de votre cas.
      Le protocole habituel, en cas de cycles plus irréguliers, consiste à combiner des contraceptifs avec Décapeptyl afin de parvenir à mieux contrôler le cycle et faire ensuite la préparation endométriale avec des patches.
      Il est vrai qu’il n’y a pas de différences significatives chez des femmes ménopausées ou périmenopausées même s’il est vrai que lors de la ménopause il est peut-être parfois difficile d’obtenir un endomètre adéquat vu qu’il est resté plus longtemps sans stimulation hormonale.
      Par ailleurs, les échographies destinées à contrôler l’endomètre ne sont pas toujours nécessaires mais, lorsque nous conseillons de les faire, elles sont réalisées après 12 à 14 jours de traitement avec des œstrogènes.
      Nous espérons avoir aplani vos doutes et restons à votre disposition pour répondre à toute autre question que vous souhaiteriez nous poser.

      Salutations de l’équipe Eugin
      Dr Marta Trullenque
      Spécialiste en PMA de la Clinique Eugin

  • sabrina
    Répondre

    Bonjour j suis consoeur,j’ai bénéficie d’une fiv icsi le 14 janvier. Sous cycle substitué mon taux bhcg j 14 post transfert était à 19,44. 48 h plus tard 18,44 puis 5 ui est ce ça na pas tenu à cause de lendometre fin est ce que la prise de vasodilatateur périphérique type torental augmenterai ma chance j’ai 38 ans bientôt 39 oligomenorhees s’explique elle par mon endometre fin? Merci pour votre réponse

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Sabrina,
      Nous vous remercions de nous avoir fait part de votre cas.
      Dans les cas où l’endomètre est très fin, on peut essayer un traitement avec Torental, mais il doit durer au moins 3 mois pour voir si l’endomètre s’épaissit.
      Par ailleurs, il est normal qu’en ayant l’endomètre plus fin les règles soient moins abondantes.
      Nous espérons avoir aplani vos doutes et restons à votre disposition pour répondre à toute autre question que vous souhaiteriez nous poser.

      Salutations de l’équipe Eugin
      Dr María Jesús López
      Spécialiste en PMA de la Clinique Eugin

  • Dlf
    Répondre

    Bonjour, j’en suis à mon 5ème TEC en Belgique et il me reste 3 embryons. J’ai des cycles assez longs (entre 30 et 34 j) et à chaque transfert mon endometre est entre 6 et 7 millimètres. Je fais TEC sur cycle naturel et les médecins qui me suivent considèrent que l’effet d’un traitement pour faire grossir un endometre à partir de 6 millimetres est très discutable. Qu’en pensez vous? Je suis en plein doute
    Cordialement

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Dlf,
      Nous vous remercions de nous avoir posé votre question.
      L’épaisseur de l’endomètre est un sujet de discussion récurrent lors des congrès internationaux, et aucun consensus n’a encore été établi quant à l’épaisseur considérée comme correcte, c’est-à-dire celle qui offre les plus grandes possibilités d’être enceinte. En général, chez Eugin, nous considérons également qu’une épaisseur est correcte si elle est égale ou supérieure à 6mm, mais il est vrai qu’il n’y a aucune évidence scientifique qui confirme qu’à partir de cette épaisseur les possibilités d’être enceinte augmentent au fur et à mesure que l’épaisseur augmente.
      Nous espérons avoir répondu à votre question et restons à votre disposition pour aplanir tout autre doute que vous pourriez avoir. Nous espérons que vous pourrez très bientôt être enceinte.
      Salutations de l’équipe Eugin

  • Pg
    Répondre

    Ayant une réserve ovarienne très faible et de l’endomètriose nous avons fait deux fiv en France sans obtenir d’embryons. Sur les conseils de mon gynécologue nous avons eu recours à un d’on d’ovocytes. A ce jour j’ai eu deux transfert, soit deux embryons a j3 et un blastocystes. Malheureusement nous n’avons eu que des résultats négatifs. Au dernier transfert mon endomètre était de 6 mm à peine mais un aspect triple couche en sachant que je suis stimulée a 150 unités de menopur par jour et 6 mg d’oestrogene. Que pensez vous de mon traitement et de mon endomètre qui ne veut guère s’épaissir? Avez vous avancé dans vos recherches concernant l’endomètre?
    Cela fait 6 ans que nous sommes dans l’attente d’un enfant et à chaque tentative je perds un plus d’espoir! Il me reste quelques embryons vitrifiés, j’ai peur de gâcher tourtes mes chances, auriez vous des conseils ou suggestion?
    Merci d’avance pour votre retour

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Pg,
      Nous vous remercions de nous avoir fait part de votre question.
      Il est vrai qu’un rapport entre la taille de l’endomètre et les taux d’implantation n’a pas pu être établi, c’est pourquoi nous vous conseillons, si vous ne l’avez pas encore fait, de réaliser une hystéroscopie accompagnée d’une biopsie de l’endomètre afin d’exclure une pathologie qui pourrait être traitée.
      En ce qui concerne le traitement qui vous a été indiqué pour préparer l’endomètre, sachez qu’il est correct bien que ce ne soit pas celui que nous avons l’habitude d’appliquer chez Eugin.
      N’hésitez pas à nous écrire de nouveau si vous souhaitez nous faire part d’autres doutes. Nous serons enchantés de pouvoir vous donner notre avis.

      Salutations de l’équipe Eugin

  • caulfield
    Répondre

    Bonjour,
    Y a t il un traitement particulier à faire en étant enceinte, lorsque l endometre est fin.2 fausses couches passé besoin d aide.
    Merci.

    fin.

    • EUGIN
      Répondre

      Chère Caulfield,
      Nous vous remercions de nous avoir fait part de votre question.
      Même si pendant une FIV on a l’habitude d’observer l’aspect de l’endomètre et son épaisseur grâce à une échographie, et que l’on essaie de parvenir à un minimum de 6mm, il y a des études qui démontrent qu’il n’y a pas de rapport entre l’épaisseur de l’endomètre et les possibilités de parvenir à une grossesse. C’est pourquoi il est possible que des femmes ayant un endomètre très fin parviennent à être enceintes aussi.
      En fait, durant un traitement de PMA, en général, on contrôle non seulement l’épaisseur mais également l’aspect global de l’endomètre afin d’évaluer s’il réunit les conditions optimales pour que l’embryon puisse s’implanter.
      Nous espérons avoir répondu à votre question. Nous serons enchantés de vous offrir tous les renseignements dont vous avez besoin ou si vous le préférez, vous pouvez prendre directement contact avec notre équipe d’aide aux patients afin qu’elle puisse aplanir vos doutes de manière personnalisée que ce soit par téléphone (34) 93 322 11 22 ou bien au départ de notre site web: https://www.eugin.fr/nous-contacter/ .
      Nous serons enchantés de pouvoir vous aider.

      Salutations de l’équipe Eugin

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search