Sobre nosotros

Accueil > Aspects émotionnels > Lorsque le deuxième bébé n’arrive pas

Lorsque le deuxième bébé n’arrive pas

1 480
0

L’infertilité secondaire touche un couple sur dix ayant déjà un enfant et des difficultés à concevoir le deuxième

Lorsque le deuxième bébé n’arrive pas

 

Lorsque vous avez déjà été maman, vous ne vous attendez pas à avoir des difficultés à être de nouveau enceinte, mais il peut être surprenant de découvrir qu’au moins un couple sur dix aura des problèmes au moment de concevoir le deuxième bébé : c’est ce que l’on appelle l’infertilité secondaire.

Si vous êtes facilement tombée enceinte pour le premier enfant, vous pouvez mettre un certain temps à accepter que quelque chose ne va pas bien, même si les mois passent sans que la grossesse n’arrive. Parfois, on retarde la décision d’aller chez le médecin, et il sera vraiment choquant de découvrir que vous aurez besoin d’aide pour avoir votre deuxième bébé.

Personne ne le comprend

Normalement, il y a un degré d’empathie particulier envers les personnes qui ne peuvent pas avoir d’enfants, mais si vous en avez déjà un ou plusieurs, il se peut que vous trouviez des gens qui ne comprennent pas que le fait de ne pas pouvoir concevoir vous inquiète tant. On considère souvent que vous devriez être contente d’avoir déjà une famille, et il est difficile de devoir expliquer le désespoir énorme que provoque l’infertilité secondaire.

Les communautés de soutien à la fertilité ont tendance à se centrer sur les personnes qui n’ont pas d’enfant et, en étant déjà mère, les problèmes de fertilité peuvent faire en sorte que vous vous sentiez seule et isolée. Il se peut que vous ne vous sentiez pas à l’aise en cherchant du soutien, et certains parents disent même qu’en se rendant à des cliniques de fertilité ils ressentent un sentiment de culpabilité étant donné qu’ils se trouvent en compagnie d’autres personnes qui n’ont pas d’enfant.

Je ne peux pas y échapper

Lorsque vous essayez de concevoir, les couples sans enfant ont l’habitude d’éviter de se trouver à proximité de femmes enceintes, de bébés et d’enfants. Cela devient tout simplement impossible lorsque vous avez déjà un enfant. Inévitablement, vous devrez passer du temps dans sa crèche ou dans son école, dans le parc ou dans la cour, et vous ne pourrez pas éviter de voir les ventres des femmes enceintes et les bébés. De plus, vous verrez que les gens trouvent normal de demander aux parents s’ils vont avoir un autre enfant et quand … Cette situation peut également être difficile à supporter.

Compléter la famille

Si vous êtes une mère qui essaie d’avoir un autre bébé, vous savez déjà ce qu’est le bonheur d’avoir un enfant, et vous êtes pleinement consciente de ce que vous êtes en train de perdre en ne pouvant pas y arriver de nouveau. Plus encore : il se peut que vous vous sentiez coupable d’être incapable de donner un petit frère ou une petite sœur à cet enfant que vous avez déjà.

Les enfants en bas âge ont l’habitude de dire qu’ils veulent un petit frère, en particulier si leurs amis en ont un. Lorsque vous avez du mal à parvenir à être enceinte, cela peut signifier quelque chose de plus en tant que mère, mais si vous prêtez tout particulièrement attention à ce que votre enfant dit, vous vous rendrez compte qu’en fait il parle plus souvent de vouloir un chien ou un nouveau vélo que d’avoir un petit frère. Il est vrai que lorsqu’il vous demande des jouets ou des animaux et que vous lui dites qu’il ne peut pas avoir tout ce qu’il veut vous ne vous sentez pas coupable. Toutefois, vous savez que vouloir un frère a une signification plus profonde, et cela peut être plus difficile à supporter.

Trouver du soutien

De nombreuses communautés de soutien comptent parmi leurs membres des personnes qui vivent une infertilité secondaire. Partager du temps avec quelqu’un vivant la même chose que vous, que ce soit en ligne ou en personne, peut vous aider. Chercher le conseil et l’orientation de professionnels peut être bénéfique aussi : cela vous permettra de faire face à vos propres sentiments et de travailler sur des stratégies qui vous permettront d’y faire face. N’hésitez pas à demander quel type de soutien vous offre la clinique dans laquelle vous suivez le traitement, et essayez d’y avoir recours.

L’infertilité secondaire comporte ses propres défis, et chercher de l’aide marquera la différence. Ne pensez jamais que vous méritez moins de recevoir des conseils et du soutien parce que vous êtes déjà maman.

 

Kate Brian
Écrivaine et journaliste

Kate Brian est journaliste et auteure de quatre livres à propos de la maternité et de la fertilité, y compris The Complete Guide to IVF. Kate a commencé à écrire sur l’infertilité du point de vue des patientes après avoir suivi elle-même un traitement de fécondation in vitro.
Actuellement, Kate collabore avec plusieurs médias en tant qu’experte en fertilité et rédige son propre blog, où elle publie les dernières informations concernant les sujets liés à la fertilité ainsi que des conseils utiles et des ressources pour les personnes qui essaient d’avoir un bébé.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 2,50 out of 5)
Loading...

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search