Sobre nosotros

Accueil > Aspects émotionnels > PMA, comment préserver son couple?

PMA, comment préserver son couple?

355
0

Il n’y a pas de raison de cacher des choses à l’autre ou de se taire pour le préserver. Votre partenaire est votre meilleur(e) allié(e) et votre premier soutien!

Le couple souffre pendant les traitements. Les difficultés pour concevoir un enfant peuvent entraîner des tensions voire des conflits pour le couple vivant au quotidien dans l’angoisse, l’attente et le stress. Il n’y a plus beaucoup de place à la joie de vivre et à la spontanéité. Quelques fois, le couple se sépare ou divorce, comment éviter cela?

Tout d’abord, parlez, échangez sans cesse avec votre conjoint. Cette douleur muette, exprimez-la! Racontez-lui comment vous vous sentez, ce que vous souhaiteriez, de quoi vous avez besoin pour continuer ou lors de la pénible phase d’attente du résultat. Vous formez une équipe et partagez le même objectif, ne l’oubliez pas! Il n’y a pas de raison de cacher des choses à l’autre ou de se taire pour le préserver. Votre partenaire est votre meilleur(e) allié(e) et votre premier soutien! Néanmoins, ne parlez pas uniquement de la FIV ou du traitement que vous effectuez, essayez de ne pas focaliser tout sur la PMA.

De la même manière, continuez à vivre normalement. Continuez à sortir, allez dîner, allez danser, riez, partez quelques jours en weekend, faites du sport, des promenades, partagez des émotions et des aventures à deux. Cela vous rapprochera et renforcera les liens que vous aviez tissés avant de commencer tout ce parcours. Prenez du temps pour votre couple, prenez-en soin!

Le troisième conseil est de rester amants… malgré les traitements et l’invasion médicale. Lors des traitements, la libido a tendance à se volatiliser. Plus d’un couple se sentira découragé par des relations amoureuses n’arrivant pas à réaliser leur rêve de fonder une famille. Souvent les femmes se sentent meurtries et ont l’impression que leurs corps ne leur appartiennent plus. Encore une fois, il est important d’en parler avec son conjoint et de lui expliquer la baisse ou la disparition du désir car il pourra se sentir rejeté et mal à l’aise. Faites des sorties à deux, un dîner aux chandelles, regarder un film blottis l’un contre l’autre. Petit à petit, la spontanéité et le romantisme rejailliront car c’est certain, votre amour est là… toujours intact!

N´hésitez pas à aller rencontrer un psychologue. Il est important que le couple soit accompagné surtout si les traitements se multiplient et que le couple bat de l’aile. Eventuellement, une pause dans les traitements pourra être envisagée pour se recentrer sur sa vie amoureuse.

Il est primordial de prendre soin de son couple. En premier lieu car traverser cette épreuve soudés la rendra plus douce, moins amère et aussi pour l’enfant qui naîtra. Il mérite de trouver un couple uni et aimant, il mérite un foyer heureux, harmonieux où il fera bon grandir…

Frédérique Vincent
Après ses études, Frédérique Vincent fait sa valise et part en Angleterre. Là-bas, elle rencontre son futur mari. Ils se marient en 2008. Les mois et les années passent très vite sans qu’aucune grossesse ne survienne. Au départ, ça importe peu: ils sont très occupés par leurs loisirs, le sport, les voyages. Puis le désir d’enfant tourne en obsession. C’est en commençant le traitement d’infertilité qu’elle décide de commencer à écrire son quotidien de femme hypofertile. Puis très vite, ses proches l’encouragent à continuer et à témoigner…Elle est maintenant maman de 3 enfants et auteure de La promesse du mois, livre témoignage sur l’infertilité.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Laissez un commentaire

Recent Posts

Start typing and press Enter to search