Sobre nosotros

Accueil > Aspects émotionnels > PMA : Et nos hommes dans tout ça?

PMA : Et nos hommes dans tout ça?

258
0

Le futur père a autant besoin de soutien que sa femme qui réalise le traitement

Reproducción Asistida: ¿Y los hombres, en todo esto?

Pour les hommes aussi, la PMA est une expérience difficile et mouvementée. Très éprouvante émotionnellement. Le partenaire souffre autant que sa compagne de ne pas arriver à fonder une famille même s’il ne l’exprime pas ouvertement. Il peut paraître insensible ou faire croire qu’il l’est pour sauver les apparences ou pour épauler sa conjointe qu’il sait meurtrie et inconsolable. A la peur de ne pas connaître la paternité s’ajoute la crainte que la femme qu’il aime ne connaisse pas les joies de la maternité et il devine les conséquences de cet échec pour le futur équilibre du couple. Son estime personnelle est malmenée car il ne sait pas comment résoudre ce problème pour son couple. Il aimerait apaiser la souffrance mentale et physique de sa partenaire. Il se sent inutile et passif alors qu’il aimerait, au contraire, prendre les choses en main ! Il a le sentiment de ne plus contrôler sa vie et peine à l’accepter. Il souffre de la perte d’intimité dans son couple, dans sa vie où il n’y a plus beaucoup de place à la passion et au désir et où le manque d’enfants envahit tout. Il se sent différent de ses amis qui, eux deviennent pères et s’épanouissent dans la paternité. Il peut se sentir isolé mais il lui paraît malvenu de se plaindre. Il arrive alors qu’il se renferme sur lui-même, qu’il passe plus d’heures à travailler ou ait envie de sortir mais son seul désir est que le traitement fonctionne au plus vite.

De ce fait, le futur père a autant besoin de soutien que sa femme qui réalise le traitement. Il a besoin d’être porté et épaulé pour traverser cette épreuve. Parlez avec lui, il est important de garder un dialogue ouvert et sincère et une communication constante dans le couple. Interrogez-le sur ses doutes, ses peurs et ses angoisses, laissez-le s’exprimer. Allez en couple consulter un psychologue et même un sexologue si vous sentez que votre conjoint perd pied. Laissez-le appeler le laboratoire, passer à la pharmacie, fixer les rendez-vous pour qu’il prenne activement part au combat ! Le conjoint a toute sa place et même si le cabinet de gynécologie peut l’intimider, sa présence est indispensable… L’infertilité est un combat qui se mène à deux !

L’homme qui deviendra père grâce à la PMA sera, dans tous les cas, un papa différent et plus que jamais investi dans sa paternité vu qu’il aura craint de ne jamais pouvoir la vivre. Son désir d’avoir un enfant aura grandi avec les difficultés, au point qu’il sera pour celui-ci un père exceptionnel, passionné et amoureux, bien conscient du trésor qui va grandir à ses côtés … et infiniment reconnaissant pour cette joie et ce bonheur qu’il connait grâce à vous…

Frédérique Vincent
Après ses études, Frédérique Vincent fait sa valise et part en Angleterre. Là-bas, elle rencontre son futur mari. Ils se marient en 2008. Les mois et les années passent très vite sans qu’aucune grossesse ne survienne. Au départ, ça importe peu: ils sont très occupés par leurs loisirs, le sport, les voyages. Puis le désir d’enfant tourne en obsession. C’est en commençant le traitement d’infertilité qu’elle décide de commencer à écrire son quotidien de femme hypofertile. Puis très vite, ses proches l’encouragent à continuer et à témoigner…Elle est maintenant maman de 3 enfants et auteure de La promesse du mois, livre témoignage sur l’infertilité.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Cargando…

Laissez un commentaire

Recent Posts

Start typing and press Enter to search