Sobre nosotros

Accueil > Aspects émotionnels > Pour Mes Amis

Pour Mes Amis

164
0

Un couple en PMA a besoin d’être entouré d’amis silencieux mais attentifs et disponibles

Un couple infertile est un couple qui souffre. Il est très fragile émotionnellement et très susceptible. Des paroles qui peuvent sembler anodines, des commentaires déplacés peuvent blesser profondément et rester ancrés dans la mémoire du couple très longtemps tellement il a été douloureux de les entendre. Ainsi, un couple en PMA a besoin d’être entouré d’amis silencieux mais attentifs et disponibles, qui ne posent pas (trop) de questions mais qui restent à l’écoute. Des amis qui savent identifier les émotions et voir quand ça ne va pas, des amis qui comprennent que parfois, on a besoin d’en parler ou de pleurer et que d’autres fois, on en aura ni la force ni l’envie. Ce sont des amis qui savent que nos émotions sont à fleur de peau, qu’elles sont incontrôlables et que l’on n’arrive pas à gérer tout ça. Ce sont des personnes optimistes, qui ne jugent pas, qui choisissent leurs mots, qui évitent les maladresses, qui savent alléger l’angoisse et détendre l’atmosphère. Ce sont des personnes qui ne se montreront pas pressées et qui seront à l’écoute quand vous aurez envie de vous confier.

En résumé, les amis d’un couple en PMA ne doivent pas :

  • Demander le résultat de la prise de sang car l’échec est dur à vivre mais c’est encore plus dur de le raconter.
  • Dire : « ça va marcher t’inquiète pas ! » sauf s’ils sont voyants car même l’équipe médicale qui vous suit n’en sait rien !
  • Raconter l’histoire de la femme du voisin de palier de son cousin qui, quand elle a arrêté d’y penser est tombée enceinte de suite…
  • Dire que ce n’est pas grave et qu’au pire vous pourrez adopter !
  • Faire des blagues quand vous avez envie de vomir parce que vous avez attrapé une méchante gastro.
  • Dire que vous êtes chanceux car vous pouvez faire la grasse mat’ le dimanche matin.
  • Se plaindre de ses maux de grossesse quand elles sont enceintes.

Au contraire, ils doivent :

  • Demander « Que puis-je faire pour toi ? De quoi as-tu besoin ? »
  • Dire qu’ils sont désolés de ce qui vous arrive et qu’ils y croient ! Et qu’ils garderont espoir même quand vous, vous n’y croirez plus.
  • Dire que vous n’êtes pas seuls, qu’ils se battront à vos côtés et qu’ils sont là si jamais à un moment vous avez besoin d’en parler…
  • Dire que ce n’est pas votre faute, que vous n’êtes pas responsables et le répéter encore et encore…
  • Vous annoncer leur grossesse en petit comité voire par message privé ce qui évitera que vous vous sentiez mal devant un groupe de personnes et ils devront se préparer à vous voir pleurer car c’est dur à entendre, c’est très douloureux.
  • Enfin, ils doivent être capables de vous prendre dans les bras et de vous câliner comme ça, sans rien dire en vous serrant très fort… le temps nécessaire à vous apaiser…comme un enfant…celui que vous désirez tellement…

Frédérique Vincent
Après ses études, Frédérique Vincent fait sa valise et part en Angleterre. Là-bas, elle rencontre son futur mari. Ils se marient en 2008. Les mois et les années passent très vite sans qu’aucune grossesse ne survienne. Au départ, ça importe peu: ils sont très occupés par leurs loisirs, le sport, les voyages. Puis le désir d’enfant tourne en obsession. C’est en commençant le traitement d’infertilité qu’elle décide de commencer à écrire son quotidien de femme hypofertile. Puis très vite, ses proches l’encouragent à continuer et à témoigner…Elle est maintenant maman de 3 enfants et auteure de La promesse du mois, livre témoignage sur l’infertilité.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, average: 5,00 out of 5)
Cargando…

Laissez un commentaire

Recent Posts

Start typing and press Enter to search