Sobre nosotros

Accueil > Je cherche une solution > Syndrome de l’ovaire polykystique… De quoi s’agit-il?

Syndrome de l’ovaire polykystique… De quoi s’agit-il?

737
0

Ce trouble hormonal est considéré comme l’une des principales causes d’infertilité féminine

Syndrome de l’ovaire polykystique… De quoi s’agit-il?

L’une des plus causes les plus importantes d’infertilité féminine est le syndrome de l’ovaire polykystique. Il s’agit d’un trouble hormonal qui touche pratiquement une femme sur dix et dont il est difficile de spécifier l’origine: il peut être dû à des altérations génétiques, à des facteurs environnementaux ou à d’autres composants encore inconnus provoquant une altération hormonale qui provoque le syndrome.

Les patientes souffrant de ce trouble ont au moins deux des trois symptômes suivants: d’une part elles ont des cycles menstruels très irréguliers et il est habituel qu’elles n’ovulent pas pendant de nombreux mois. D’autre part, elles ont des ovaires d’aspect polykystique à l’échographie; c’est-à-dire des ovaires plus grands que ceux de taille normale et avec un grand nombre de follicules.

Ce syndrome doit être clairement différencié des cas où la femme présente des ovaires d’aspect multi-folliculaire à l’échographie. Ce dernier aspect peut être présent jusque chez 40% des femmes pré-pubères et ne comporte pas de pathologie.

Le troisième signe le plus fréquent est l’hyper-androgynisme. En raison des altérations hormonales provoquées par ce syndrome, l’organisme produit une plus grande quantité d’hormones masculines. Tout ceci peut provoquer des symptômes comme l’hirsutisme (croissance excessive de poils sur le corps), l’acné ou l’alopécie.

En plus de ces altérations, il est fréquent que ces femmes aient des problèmes d’absorption des sucres dans son organisme. Elles sont résistantes à l’insuline et leurs niveaux de cette hormone sont supérieurs aux niveaux habituels. Tout ceci fait qu’une femme sur deux étant touchée par le syndrome puisse souffrir d’obésité et aussi avoir du diabète.

Difficultés pour obtenir une grossesse naturelle

Le déséquilibre hormonal dont souffrent ces femmes répercute directement sur leur fertilité. Du fait de l’altération de leurs cycles menstruels, dans de nombreux cas l’ovulation ne se produit pas. Sans une ovulation régulière, il est plus compliqué d’obtenir une grossesse naturelle.

«Chez les jeunes patientes n’ayant pas encore démontré de désir d’être enceintes» explique le Dr Rebeca Beguería, spécialiste en procréation médicale assistée, «il est recommandé de suivre un régime, faire du sport de manière habituelle et contrôler les niveaux de sucre, avec des médicaments si nécessaire», ajoute-t-elle. «En suivant ces indications de style de vie saine, on a pu constater que les femmes arrivent parfois à ovuler de manière régulière et peuvent parvenir à être enceintes de manière naturelle», assure le docteur.

Quand ce n’est pas possible et que la grossesse ne se produit pas de manière spontanée, l’option la plus recommandée est de consulter un spécialiste. Selon chaque cas, le médecin indiquera de suivre un traitement de PMA -soit une insémination artificielle soit une fécondation in vitro– en stimulant au préalable les ovaires avec des traitements qui garantissent que l’ovulation se produira.

«Dans tous les cas», assure le Dr Begueria, «il est recommandé de consulter le médecin car, selon le niveau du trouble, le temps de recherche d’une grossesse et l’âge de la femme, les recommandations et le traitement seront différents», conclut-elle.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search