Sobre nosotros

Accueil > Je suis sous traitement > Transférer un ou deux embryons : de quoi cela dépend-il ?

Transférer un ou deux embryons : de quoi cela dépend-il ?

1 213
1

Le transfert de plus d’un embryon lors d’un traitement de fécondation in vitro se base sur le critère médical et sur l’âge de la femme

Transférer un ou deux embryons : de quoi cela dépend-il ?

Le transfert d’embryons est la dernière étape d’un traitement de fécondation in vitro. Dès que les ovules ont été inséminés en laboratoire et que les embryons ont été créés, c’est le moment de les introduire dans l’utérus de la future maman. À ce stade, si l’on dispose de plus d’un embryon apte à être transféré, un doute peut surgir auprès de nombreuses femmes : “Que vaut-il mieux faire ? Transférer un embryon ou deux ?”.

Jusqu’à trois embryons

En Espagne, conformément à la loi, il est possible de transférer jusqu’à trois embryons lors d’un traitement de fécondation in vitro. Toutefois, cette option n’est en général conseillée qu’à des femmes ayant plus de 40 ans, qui suivent un traitement de fécondation in vitro avec leurs propres ovules. Dans ces cas, leurs ovules sont de moindre qualité, voilà pourquoi les possibilités d’une grossesse multiple – en tenant compte du risque, aussi bien pour la mère que pour le bébé – sont très minimes.

La décision dépendra du critère médical, qui se basera essentiellement sur l’âge de la femme. Lorsque l’équipe médicale propose à la future maman de transférer plus d’un embryon, son objectif vise à augmenter les possibilités de parvenir à une grossesse, et jamais l’option de parvenir à une grossesse gémellaire.
Comme l’explique le Dr María Jesús López, spécialiste en procréation médicalement assistée à la Clinique Eugin, “toutes les grossesses comportent certains risques, mais dans le cas de grossesses gémellaires, les risques augmentent, c’est pourquoi chaque cas doit être évalué avant de transférer les embryons ”.

Bien qu’actuellement le suivi d’une grossesse gémellaire peut être parfaitement assumé du point de vue médical, le Dr López signale que “l’idéal reste encore et toujours une grossesse unique”. “En tout cas —précise-t-elle—en connaissant les antécédents médicaux de la femme, le médecin conseillera le nombre d’embryons à transférer selon chaque cas”. S’il n’y a aucune contre-indication médicale pour la grossesse gémellaire, la femme décidera, avec son partenaire si elle en a un, si l’on transfère un embryon ou plus.

L’âge, le facteur clé

Il ne faut pas oublier que lors d’un traitement de procréation médicalement assistée, les probabilités de réussite ne dépendent pas uniquement de la quantité d’embryons transférés, mais essentiellement de la qualité des ovules. Si le traitement est réalisé avec ses propres ovules, l’âge de la femme sera un facteur déterminant pour le résultat.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Comments
  • Gladys
    Répondre

    Qu’en est-il du TEC dans le cadre du don d’embryon?
    Après ma 1ere consultation, la clinique m’a simplement demander de choisir le nombre d’embryons décongelés que je souhaitais recevoir.
    J’ai choisi l’option de recevoir 3 embryons car je souhaite augmenter mes chances d’être enceinte.
    Existe-t-il à Eugin des cas de patientes ayant eu une grossesse de triplées suite à un TEC ?

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search