Sobre nosotros

Accueil > Je cherche une solution > Votre poids, élément clé pour votre fertilité

Votre poids, élément clé pour votre fertilité

823
0

Les femmes ayant des problèmes de surpoids éprouvent plus de difficultés à être enceintes et à suivre des traitements de procréation médicalement assistée

Votre poids, élément clé pour votre fertilité

Avoir un style de vie saine est toujours recommandable, mais au moment où l’on décide d’avoir un enfant, cela devient pratiquement obligatoire. C’est dû au fait qu’il existe certains facteurs dont on ne tient pas toujours compte mais qui ont une influence sur nos possibilités de concevoir: l’un d’entre eux est le surpoids.

En Europe, selon des données de l’Organisation Mondiale (OMS), une personne sur dix souffre de surpoids ou d’obésité. Le surpoids est déterminé avec l’Indice de Masse Corporelle (IMC)*, mesure qui, conformément aux valeurs de l’OMS, aide à déterminer le régime nutritionnel d’une personne.

Les problèmes de fertilité associés au poids peuvent apparaître chez les femmes obèses. Il peut alors y avoir des dérèglements hormonaux engendrant une altération du cycle menstruel, provoquant des cycles irréguliers et rendant difficile une grossesse naturelle.

Si, en plus du surpoids, un autre facteur d’infertilité féminine intervient et qu’il faut recourir à un traitement de procréation médicalement assistée –soit la fécondation in vitro soit l’insémination artificielle– il sera encore plus difficile d’obtenir une grossesse.

Difficultés à réaliser le traitement

L’obésité en soi rend plus difficile l’efficacité des médicaments, raison pour laquelle une femme obèse devra recevoir des médicaments à doses plus fortes pour obtenir le même effet que chez une femme ayant un poids normal. D’autre part, chez les femmes ayant un problème de poids, l’implantation de l’embryon est généralement plus difficile.

Les femmes obèses auront également de plus grands risques pendant la grossesse. De même, il y a une plus grande probabilité d’avoir du diabète de grossesse, de l’hypertension artérielle, un retard dans la croissance de l’enfant ou une césarienne. D’autre part, le surpoids lui-même représente une difficulté lors des test médicaux habituels dans le suivi de la grossesse, comme les échographies.

Perdre du poids, gagner en santé

De fait, pour pouvoir réaliser ces traitements en toute sécurité, la Clinique Eugin exige certains critères de santé chez les patientes. Dans le cas d’une fécondation in vitro, par exemple, un IMC égal ou inférieur à 35 est nécessaire. Si la patiente ne peut répondre à cette exigence, elle devra perdre du poids pour y parvenir.

La recommandation de perdre du poids avant de commencer un traitement aide à avoir une plus grande probabilité de grossesse, mais surtout elle aide à améliorer la santé de la patiente. Perdre du poids n’est pas facile ; il s’agit souvent d’une situation chronique qui dure depuis des années et contre laquelle il est difficile d’agir.

C’est pour cette raison qu’il est recommandé de compter sur l’aide d’un professionnel: un nutritionniste nous aide à être plus efficaces en ce qui concerne le régime à suivre et à obtenir des résultats sans créer de carences nutritionnelles.

En plus d’avoir un style de vie saine avant, pendant et après la grossesse, tout ceci nous aidera à garantir un état de bonne santé générale.

* Chez la femme, on considère comme poids normal celui à IMC se situant entre 18,5 et 25, alors qu’un IMC égal ou supérieur à 25 est décrit comme surpoids. Dans les cas suivants, les femmes dont l’IMC est supérieur à 30 souffrent d’obésité et au-delà de 40 d’obésité morbide.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laissez un commentaire

Messages Recommandées

Start typing and press Enter to search